Espace revue de presse

L’Association Vitiplus en assemblée générale à Blonay (VD)

© AGIR - De gauche à droite: David Marchand, responsable de la coordination de la formation continue viticole; Frédéric Blanc, président de Vitiplus; David Rojard, secrétaire de Vitiplus et responsable de l’Office de conseil viticole.

Forte de 543 membres, l’Association vaudoise de formation continue et de conseil en viticulture (Vitiplus) a tenu, aujourd’hui à la grande salle de l’Ancien-Stand à Blonay (VD), sa 23e assemblée générale. Le président Frédéric Blanc a fait le point sur les nombreuses activités de Vitiplus et a rappelé l’importance de promouvoir le label Vinatura Développement Durable, dont le concept est en place depuis 2014. Responsable de la coordination de la formation continue viticole à ProConseil, David Marchand a, pour sa part, passé en revue les cours et séances de groupe programmés l’année dernière à l’intention des vignerons et encaveurs.

Si Vitiplus a observé une légère diminution de ses membres, essentiellement due à l’agrandissement des structures d’exploitation, l’Association vaudoise Vitiplus recense environ 90% des surfaces viticoles cantonales, a informé Frédéric Blanc ce matin à Blonay. Le président s’est réjoui, d’une part que «lors des contrôles 2016, et trois ans après l’adoption du système de Viticulture Durable, le taux de réussite est stable» et, d’autre part que l’ensemble des contrôles des entreprises, de la vigne et des caves ont eu lieu en août et se soient bien déroulés.  Avec 327 certificats relatifs à la vigne et 63 certificats pour la cave délivrés l’année dernière, Vitiplus reste leader par rapport aux autres sections de Vitiswiss.
S’agissant de la promotion du label Vinatura et des crus certifiés, le président a exhorté les vignerons à poursuivre leurs efforts. Il les a encouragés à participer cette année aussi bien au salon Divinum qui aura lieu à Morges en début avril qu’à la première édition du salon Arvinis à Montreux, entre fin avril et début mai: «Chaque vigneron labellisé a l’opportunité d’être présent et de promouvoir le développement durable et la production intégrée dans les deux régions. Il y a de la place pour chacun !».

Formation continue et activités
Afin d’assurer la formation continue et les conseils pour les viticulteurs et vignerons-encaveurs, Vitiplus a mis sur pied l’année dernière un vaste choix de cours et de séances d’information. David Marchand, qui est en charge de la coordination de ce programme à ProConseil, a souligné que les vingt-neuf séances de groupe ont attiré 741 participants curieux de se tenir au courant des dernières nouveautés en matière de techniques et de recherches. C’est pourtant un chiffre en baisse par rapport à 2015 mais cela s’explique par le fait que, faute de temps suite à la reprise du bulletin phytosanitaire, aucune démonstration n’a été organisée en 2016 et aussi parce que la saison viticole passée s’est avérée très complexe au niveau phytosanitaire, ce qui a engendré énormément de travail dans les vignes. La météo pluvieuse au 1er semestre a en effet provoqué par endroits de sévères attaques de mildiou tandis que divers foyers de flavescence dorée ont été détectés. Parmi les thématiques traitées, l’une d’entre elle a d’ailleurs porté sur cette grave maladie de la vigne, avec une présentation de la situation dans les vignobles vaudois par Jean-Michel Bolay de la police phytosanitaire du SAVI et par Luigi Colombi qui gère ce fléau depuis plus de dix ans dans le canton du Tessin.
Enfin, plus de 40 vignerons ont participé l’année dernière au traditionnel voyage d’étude, organisé pour la première fois en Suisse dans le vignoble du canton d’Argovie. A noter aussi que la séance de dégustation des essais d’Agroscope, avec 56 participants, a rencontré un franc succès auprès des vignerons-encaveurs vaudois.

Equipe renforcée
Responsable de l’Office de conseil viticole de Pro Conseil et secrétaire de Vitiplus, David Rojard a informé l’assemblée que son département avait repris toute l’activité de conseil en matière phytosanitaire, ainsi que le suivi des réseaux d’observations qui étaient auparavant entre les mains de Jean-Michel Bolay du Service de l’agriculture et de la viticulture (SAVI). Cette mission, a expliqué David Rojard, «comprend la surveillance du vignoble au niveau des maladies et ravageurs, l’animation des réseaux de vignerons-observateurs, la participation aux divers groupes techniques et la rédaction du bulletin phytosanitaire». Autant de tâches supplémentaires qui ont nécessité l’engagement, en septembre dernier, d’un nouveau conseiller, Axel Jaquerod, pour renforcer l’équipe.

Des nouvelles de Vitiswiss
Enfin, en sa qualité de vice-président de Vitiswiss, Frédéric Blanc a rapidement informé l’assemblée sur les activités conduites par le comité de la Fédération durant l’année écoulée. Ce dernier a notamment étudié diverses pistes pour mettre en avant le label Vinatura. Par ailleurs, au niveau de la protection du sol et des prestations écologiques requises, en collaboration avec l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG), il a constitué un groupe de travail chargé de réfléchir à une contribution au système de production, qui sera prochainement mise en consultation. Ce système, a-t-il précisé, sera apparenté à l’Extenso pour les grandes cultures.

A l’issue de la partie statutaire, les participants ont eu le plaisir d’écouter Greg Curchod, responsable stratégie et communication des Jeux Olympiques 2020 de la Jeunesse de Lausanne, qui a évoqué les opportunités et défis que peut générer un tel événement.

AGIR

www.vitiplus.ch

2222articles
aller au panier