Espace revue de presse

40 ans de vaches allaitantes en Suisse

AGIR

De g. à dr.: Hans Burger, premier président de Vache mère suisse; Christian Burger, président du CO beef.ch; Matthias Sempach, roi de la lutte; Joos Sutter, président de la direction générale Coop; Alexander Tschäppät, anc. directeur beef.ch; Matthias Gerber, président Vache mère suisse

© AGIR

Un événement fêté au cœur de Berne

Vache mère Suisse a fêté cette semaine ses quarante ans d’existence, lors d’un événement inscrit dans le cadre de beef.ch, au cœur de la ville de Berne. L’occasion pour l’association de revenir sur ses débuts et de mesurer le parcours accompli.

Pionniers, voire visionnaires, les premiers éleveurs de vaches allaitantes ont dû affronter les préjugés et les critiques parfois virulentes de leurs collègues sur cette forme de détention proche du naturel. Quatre décennies plus tard, c’est sur la Place fédérale que Vache mère Suisse, l’association qu’ils ont créée en 1977, a fêté son anniversaire mercredi 6 septembre.

Un événement interactif et convivial
Le contexte choisi pour cette célébration était bien sûr beef.ch, l’événement pluriannuel organisé par Vache mère suisse pour présenter aux consommateurs la production de viande provenant de vaches allaitantes. Programmé à Berne les 6 et 7 septembre, beef.ch propose notamment une exposition de bovins (mères et veaux mais aussi, taureaux), des démonstrations de chiens de berger, un rodéo mécanique ou encore des cors des Alpes. Les enfants, bienvenus, ont eu droit à diverses activités organisées par L’Ecole à la ferme : un petit zoo interactif, mais aussi des animations autour de la découverte des céréales ou de la courge. Sans oublier, bien sûr, de multiples possibilités de restauration faisant la part belle aux labels créés par Vache mère Suisse, NaturaBeef, NaturaVeal et SwissPrimGourmet.

C’est lors d’une cérémonie réservée aux invités (dont plusieurs membres fondateurs) que Vache mère suisse a officiellement célébré son jubilé, en fin de journée mercredi. Plusieurs personnalités, dont le Roi de la lutte Matthias Sempach, se sont succédé sur la scène montée sous la cantine, devant une assemblée nombreuse et y ont évoqué les débuts de l’association.

Coop, partenaire essentiel
Parmi eux, Joos Sutter, président de la direction générale de Coop, partenaire essentiel de Vache mère suisse par le biais de l’entreprise Bell et des labels Natura Beef et NaturaVeal. Celui-ci  a souligné que sur les 120’000 vaches allaitantes en Suisse, 80’000 font partie des programmes Coop. « En 2016, sur les 5000 t de viande vendues par Coop, 70% l’ont été sous le label NaturaBeef. La production de vaches mères fait sens pour les consommateurs et je peux garantir que nous allons poursuivre ce partenariat, avec plaisir. » Autre intervenant, Hans Burger, premier président de Vache mère Suisse, a rappelé par quelques anecdotes les débuts de l’association. « La méfiance à l’égard des éleveurs de vaches allaitantes était très forte, en particulier en montagne, se souvient-il. À l’église, les éleveurs traditionnels refusaient de s’asseoir à côté d’eux. On les moquait en disant qu’ils n’avaient pas envie de traire, qu’ils n’aimaient pas ça… »

Président actuel de Vache mère Suisse, Matthias Gerber a quant à lui évoqué l’avenir. « À court terme, je souhaite bien sûr augmenter le nombre d’adhérents. Mais surtout, si nous sommes bien implantés dans la distribution, nous pouvons intensifier nos efforts avec la restauration et la restauration collective, qui représente 50% du marché de la viande en Suisse. Notre potentiel de développement y est important. »

                                                                                                                                                                                              AGIR

www.mutterkuh.ch  – www.agirinfo.com/photos/beef.ch

Lien vers le dossier photos: http://www.agirinfo.com

2222articles
aller au panier