Espace revue de presse

Jura: tourbière de la Gruère

Un important programme de travaux de revitalisation vise à bloquer les effets négatifs des drainages sur la tourbière et pour l’environnement en général.

(AGIR) – La tourbière de la Gruère, située à l’Est de l’étang, est marquée par un drainage important, et ce au moins depuis le 17e siècle. L’assèchement progressif du milieu a eu pour conséquence une érosion de la très précieuse mosaïque d’espèces floristiques caractéristiques. Les couches superficielles de tourbe se sont également minéralisées au contact de l’air, devenant ainsi une source d’émission de carbone, explique la République et canton du Jura aujourd’hui dans un communiqué. Ainsi, le site fait l’objet depuis quelques années déjà de travaux de revitalisation menés par l’Etat. Soucieux de répondre aux objectifs de conservation de ce patrimoine, l’Office de l’environnement annonçait en 2016 le démarrage d’un ambitieux projet de revitalisation qui concerne dans un premier temps les drains centraux. Une demande de permis de construire a été déposée publiquement le 1er mars 2017 et a fait l’objet d’une opposition. Celle-ci ayant été levée récemment, les travaux sont désormais sur le point de démarrer. Dès le 27 novembre, et afin de préserver le sol tourbeux, 150 m3 de bois seront abattus pour être ensuite évacués par hélicoptère, explique le communiqué. Dans un second temps, des mesures d’édification de digues et de comblement des fossés de drainage seront menées au centre de la tourbière. Les travaux débuteront au début de l’été 2018 et s’étendront sur quelques mois. Les interventions menées sur les drains centraux sont financées par le Service des infrastructures, en tant que compensation forestière liée à la construction de l’A16, précise enfin le communiqué.

Evénements des organisations agricoles

2222articles
aller au panier