Espace revue de presse

La plus belle bande fleurie du pays sera récompensée !

© USP

Communiqué de presse de l’Union suisse des paysans (USP)

Qui possède la plus belle bande fleurie de Suisse ? Afin de soutenir cette forme de surface de promotion de la biodiversité à la fois attractive et utile, un concours est organisé par l’Union Suisse des Paysans en collaboration avec Agroscope, la HAFL et le FiBL. De nombreux prix attractifs attendent les agriculteurs motivés.

Outre leur aspect esthétique, les bandes fleuries font partie des éléments écologiques assurant des services écosystémiques pour pollinisateurs et auxiliaires. Depuis 2015, celles-ci sont prises en compte comme surfaces de promotion de la biodiversité reconnues par la Confédération et rétribuées par des paiements directs.
L’intérêt de la part des agriculteurs est encore faible, principalement pour des raisons économiques. Pourtant, leur utilité a déjà pu être prouvée à plusieurs reprises lors d’études menées par les instituts de recherche Agroscope, HAFL et FiBL. En effet, les bandes fleuries montrent de bonnes capacités au niveau de la régulation des ravageurs, ce qui permet un emploi réduit de produits phytosanitaires. En principe, il existe deux types de bandes fleuries : Ceux pour la promotion des auxiliaires, qui permettent la régulation des ravageurs surtout dans les grandes cultures. Une variété spéciale existe également pour favoriser les auxiliaires dans la culture de choux dans la production biologique. Le deuxième type de bande fleurie est celui pour les pollinisateurs, qui mettent à disposition de la nourriture pour les abeilles durant la période creuse de l’été (deux mélanges disponibles).

Le but de ce concours est d’augmenter la notoriété des bandes fleuries et de démontrer leur utilité pour l’agriculture. Pour motiver les agriculteurs, plusieurs prix sont à la clé. Le vainqueur et sa famille se verront offrir un bon pour un week-end d’une valeur de 1000 Fr. Le semis s’effectue à partir de mi-avril, il n’est pas conseillé de l’aménager trop tôt car les espèces contenues dans les mélanges sont sensibles au gel et nécessitent suffisamment de lumière. Afin que ces habitats puissent assumer leur fonction, il est important que la distance entre les surfaces riches en fleurs ne dépasse pas 200 à 300 mètres. Les abeilles, en particulier les abeilles sauvages, ne parcourent pas de longues distances. Dans le but d’assurer leur santé et leur reproduction, il est donc important que la distance entre les sources de nourriture et les lieux de nidification soit la plus courte possible.
Afin de participer au concours, l’exploitation doit produire selon les normes PER ou Bio et la bande fleurie doit présenter une surface minimale de 2 ares. Les 100 premières bandes inscrites seront évaluées. Les inscriptions sont ouvertes en ligne sur le site internet de l’Union Suisse des Paysans (www.sbvusp.ch/fr/environnement/biodiversite) ainsi que sur celui de la plateforme habitats fleuris (www.pbl-phb.ch). Le délai d’inscription est fixé au 15 juin 2018. Néanmoins, pour une évaluation optimale, il est recommandé d’inscrire la bande fleurie au plus tard trois semaines après la date de semis. Lors de l’évaluation, les critères comme la présence et la fréquence des espèces semées, l’équilibre des espèces végétales, la diversité des structures, la présence de néophytes invasifs et l’enherbement excessif seront jugés par des experts. Dans tout les cas, un régal pour les yeux attend les agriculteurs participants ainsi que leur voisinage.

Renseignements :
Melanie Gysler, collaboratrice Energie & environnement USP, tél. 056 462 50 22
www.sbv-usp.ch

Evénements des organisations agricoles

2222articles
aller au panier