Espace revue de presse

Baisse incompréhensible des prix du lait

Communiqué de presse de l’Union suisse des paysans (USP)

Les baisses de prix du lait de centrale réalisées ces derniers jours par d’importants transformateurs de lait sont aussi incompréhensibles qu’inutiles. Voilà qui aggrave encore la situation économique déjà très difficile des exploitations de production laitière. Ces baisses de prix sont une conséquence de l’attitude de nombreux acteurs de la branche, qui refusent d’appliquer la segmentation décidée par l’Interprofession du lait. L’Union Suisse des Paysans lance un appel aux organisations de producteurs et aux transformateurs de lait pour qu’ils consentent enfin des efforts sérieux en vue d’une stabilisation du marché.

Ces derniers jours, d’importants transformateurs de lait ont baissé les prix du lait de centrale du segment A. Or, le prix du lait avait déjà atteint des profondeurs historiques. En raison de cette tension qui perdure, les paysans laitiers se  retrouvent de plus en plus souvent dans une situation économique désespérée. Ces nouvelles baisses de prix mettent en péril bon nombre d’exploitation. Aux yeux de l’Union Suisse des Paysans (USP), elles sont incompréhensibles et inutiles. L’USP a pourtant oeuvré pour que le commerce de détail n’exerce pas de pression supplémentaire sur les prix du lait et dans l’ensemble, les détaillants ont bien collaboré. Par conséquent, la dernière baisse en date n’est aucunement justifiée. Les transformateurs et les organisations de producteurs risquent ainsi de précipiter la spirale descendante des prix du  lait. À noter qu’une réduction de prix n’a aucun effet sur la consommation de lait, mais a pour seule conséquence d’annihiler la plus-value.

Plutôt que d’exercer une pression constante sur les prix du lait, les transformateurs et les organisations de producteurs devraient enfin s’appliquer à mettre en oeuvre les mesures de stabilisation du marché qui ont déjà été adoptées. Il s’agit notamment de la segmentation du marché, qui a reçu l’aval de l’Interprofession du lait mais se heurte au refus des transformateurs et des organisations de producteurs. Le temps presse. Chaque jour qui passe sans réaction des  organisations concernées sonne le glas de nouvelles exploitations laitières. Et rien n’annonce la fin de cette spirale  infernale, car à ces prix-là, personne en Suisse ne peut couvrir les coûts de sa production laitière.

Renseignements :
Josef Dissler, vice-président de l’USP, tél. 079 674 80 81
Jacques Bourgeois, directeur de l’USP, tél. 079 219 32 33
www.sbv-usp.ch

Evénements des organisations agricoles

2222articles
aller au panier