Espace revue de presse

Maladie bovine en Suisse

Nouvelle flambée de diarrhée virale bovine, particulièrement dans les étables du canton de Fribourg

(ATS/AGIR) - L'éradication de la diarrhée virale bovine (BVD), un virus inoffensif pour l’homme, s'avère plus difficile que prévu. Alors que la maladie avait quasiment disparu en 2014, l’épizootie s'est à nouveau manifestée. En 2008, la Suisse comptait quelque 4500 cas de Bovine viral diarrhea (BVD), un chiffre qui est tombé à 1500 l'année suivante. Il y a trois ans, le nombre était même tombé à 44, une situation considérée comme maîtrisée. Depuis, la situation s'est complètement inversée puisque, l'an dernier, 116 cas ont été dénombrés, dont une bonne part dans le canton de Fribourg, a relevé mercredi le Schweizer Bauer. Selon l'Office fédéral des affaires vétérinaires (OSAV), les chiffres figurant dans la banque de données des épizooties indiquent les annonces des cantons par année. Ils se rapportent au moment où une infection de BVD est découverte et comportent de ce fait un décalage dans le temps. Actuellement, 50 exploitations confinent leur troupeau entier en raison d'une infection de BVD ou d'un soupçon de cette maladie. En outre, 135 exploitations supplémentaires sont concernées à cause de vaches portantes. Des mesures de surveillance ont été mises en place à l'échelle nationale. Dans le canton de Fribourg, les dispositions sont plus sévères puisque tous les centres de collecte de cadavres d'animaux font des tests de la BVD sur les bovins.

2222articles
aller au panier