Espace revue de presse

Journée internationale de la forêt le 21 mars 2017: Le bois suisse, joyau de nos forêts

Stosshütta en bois de la Suisse centrale © Stefan Zürrer/Oberallmendkorporation Schwyz

La Journée internationale de la forêt (JIF), le 21 mars, sera dédiée cette année au bois suisse. Ressource naturelle renouvelable, le bois constitue une prestation majeure de nos forêts. Son utilisation aide à maintenir des forêts saines, participe à la lutte contre le réchauffement climatique et assure des emplois dans les régions.

Les forêts suisses comptent 535 millions d’arbres, soit 66 arbres par habitant. Toutes les trois secondes, il y repousse 1 m3 de bois. Par année, les arbres de nos forêts croissent donc d’environ 10 millions de m3, liant ainsi 2,2 millions de tonnes de CO2 sous forme de carbone. En récoltant du bois, les propriétaires forestiers créent des forêts plus claires, dans lesquelles des arbres jeunes et sains assureront la relève. Le bois coupé est transformé par l’artisanat traditionnel ou l’industrie moderne en produits de haute qualité, dans lesquels le carbone reste fixé pour longtemps. Des spécialistes qualifiés tels que scieurs, charpentières, menuisiers ou tourneuses travaillent avec compétence ce matériau fascinant. De leur savoir-faire naissent des tables et des chaises, des maisons ou des ponts, autant de création de valeur qui reste dans la région et y assure du travail.

Le bois suisse ne sert pas seulement à construire, mais aussi à chauffer. La chaleur issue de nos forêts contribue au remplacement des énergies fossiles et donc au tournant de la stratégie énergétique suisse. Sur 100 francs investis dans l’énergie du bois, il en reste quasiment 100 en Suisse. Le bois est un agent énergétique produit de façon décentralisée, ce qui réduit ses frais de transport, ménage l’environnement, améliore la sécurité d’approvisionnement et soutient l’économie régionale.

Comme les autres ressources, le bois n’est pas disponible en quantité illimitée. Après une période de pillage des forêts européennes au XIXe siècle, la Suisse a adopté en 1876 se première loi restrictive sur les forêts, grâce à laquelle, aujourd’hui encore, il n’est pas permis d’exploiter plus de bois qu’il n’en pousse. L’aire forestière – un tiers de la surface du pays – est rigoureusement protégée et le volume de bois sur pied est même en augmentation dans de nombreux endroits. Une sylviculture proche de la nature répond depuis des décennies à des exigences écologiques extrêmement élevées. Nos forêts abritent plus d’un tiers des espèces animales et végétales du pays tout en offrant aux humains des espaces de détente de haute valeur.

Les propriétaires forestiers veillent à ce qu’il en reste ainsi. Toutefois, ils ont besoin des recettes de la vente du bois. Or cette source principale de revenu se tarit toujours plus, car le bois suisse est fortement concurrencé par les importations bon marché de produits finis et semi-finis. Si vous, consommatrice, consommateur, souhaitez soutenir les forêts suisses et la production régionale, soyez attentifs au Certificat d’origine bois Suisse.

Renseignements:
Markus Brunner, directeur, mobile 079 291 20 39
Urs Wehrli, responsable communication, mobile 079 798 24 31
Annemarie Tuma, communication, mobile 079 644 58 79

Informations complémentaires
Le bois suisse en quelques chiffres
Le volume de bois dans les forêts suisses se monte à 427 millions de m3. La consommation annuelle totale de bois en Suisse atteint 11,0 millions de m3. Elle est couverte par la récolte de bois dans les forêts suisses, la différence entre les importations et les exportations de bois et de produits en bois, le bois récolté hors forêts, le charbon de bois, enfin le bois et le papier recyclés. La moitié de cette consommation (51% ≈ 5,7 millions de m3) représente l’utilisation énergétique; 24% (2,7 millions de m3) deviennent des produits en bois massif ou en dérivés du bois; 22 autres pour-cent (≈ 2,3 millions de m3) sont absorbés par l’industrie du papier et du carton; les 3% restants (≈ 317’000 m3) vont à d’autres utilisations ou sont enregistrés comme pertes. La Suisse importe près de 5,8 millions de m3 de bois et de produits en bois et en exporte quelque 4,4 millions de m3.

Certificat d’origine bois Suisse
Tout bois issu des forêts suisses et transformé en Suisse peut obtenir le Certificat d’origine bois Suisse (COBS). Ce label rouge fait figure de passeport suisse pour une des rares matières premières dont notre pays dispose. Si un produit est de composition mixte, il faut qu’au moins 80% du bois soit suisse. Les autres 20% doivent venir de pays ou de régions où les conditions de production sont semblables. Le certificat d’origine s’applique tout au long de la filière du bois: de la forêt à la scierie, du menuisier au détaillant. http://www.holz-bois-legno.ch/fr/

Woodvetia – mobilisés pour le bois suisse
Il est important pour la Suisse de pouvoir bénéficier d’une filière du bois en bonne santé. C’est pourquoi l’initiative en faveur du bois suisse lance, en collaboration avec l’Office fédéral de l’environnement, la campagne #WOODVETIA afin de sensibiliser la population au bois suisse. https://www.woodvetia.ch/fr/
Nos forêts. Une richesse pour tous.
La campagne « Nos forêts. Une richesse pour tous. » transmet des informations sur la forêt suisse et l’économie forestière, dans le but d’améliorer la compréhension du public pour les travaux forestiers. Elle propose à l’occasion de la Journée de la forêt un concours de mots croisés doté de prix attrayants, d’inspiration forestière mais ouvert à tous. Pour exercer vos neurones et vos méninges: http://www.foret.ch/topic15832.html

Qu’est-ce que la Journée internationale de la forêt (JIF)?
La JIF a été lancée dans les années 1970 par la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture). Des activités sont organisées pour communiquer au public des informations et des impressions sur le rôle et l’importance des forêts. L’accent est mis sur leurs multiples fonctions et les diverses facettes de leur exploitation humaine. La JIF est un événement annuel fixé au 21 mars. En Suisse, le thème en est choisi chaque année par l’Office fédéral de l’environnement OFEV en concertation avec les organisations intéressées par la forêt et le bois. Au plan international, la JIF 2017 est consacrée au thème Forêt et énergie. http://www.fao.org/zhc/detail-events/fr/c/846695/

2222articles
aller au panier