Espace revue de presse

La série de reportages de la RTS «Le lait, mais encore» distinguée à Berne

(De g. à dr.) Markus Ritter, président de l’USP; Isabelle Fiaux, journaliste RTS; Pierre-Alain Bovet, producteur RTS; Patrik Hasler-Olbrych, directeur marketing Agrisano; Fabienne Bruttin, directrice Agence AGIR; Sandra Helfenstein, coresponsable communication USP; Jacques Bourgeois, directeur de l’USP.

© AGIR

Prix Média 2017 de l’USP

Lors de son assemblée annuelle des délégués, l’Union suisse des paysans (USP) a décerné pour la 9e fois consécutive le Prix Média, créé pour récompenser les travaux journalistiques de qualité sur le monde agricole. Comme à l’accoutumée, deux lauréats ont été distingués, l’un pour la presse alémanique et l’autre pour la presse francophone. Dans cette dernière catégorie, c’est une série de reportages chez des paysans sortis de la filière laitière, diffusée sur la RTS au mois de mai, qui a décroché le Prix Média.

Sponsorisé par Agrisano, filiale de l’USP active dans le domaine des assurances, le Prix Média de l’USP est doté de 3000 francs. Il est décerné chaque année depuis 2009 à un journaliste ou producteur qui s’est distingué par la qualité de son travail d’information sur le monde agricole suisse, tant du côté alémanique que dans les cantons romands. Une sélection de travaux susceptibles d’être récompensés est ainsi proposée au jury du Prix Média de l’USP par le LID, le Service d’informations agricole alémanique, ainsi que par l’agence AGIR. Cette année, deux contributions ont été primées: un article paru en décembre dernier dans la «WoZ », l’hebdomadaire zurichois indépendant Wochenzeitung, ainsi qu’une série de reportages diffusés au mois de mai sur la RTS. Les journalistes concernés ont reçu leur prix au terme de l’assemblée des délégués de l’USP, jeudi 23 novembre au Kursaal de Berne.

La question du méthane émis par les ruminants
Bettina Dyttrich, de l’hebdomadaire Wochenzeitung, est la lauréate alémanique du Prix Média 2017 pour son article Angeklagt: Kuh, Schaf und Geiss («Accusés: vache, mouton et chèvre») paru le 22 décembre 2016. Elle y explore l’impact réel de l’élevage sur l’environnement et s’attaque en particulier à la question de la production de méthane, un gaz à effet de serre, par les ruminants. Bettina Dyttrich conclut de son large tour d’horizon que de nombreuses études négligent un point essentiel: l’élevage reste souvent le seul moyen d’exploiter les herbages.

Des alternatives à la production laitière
Pour la Suisse romande, le Prix Média 2017 est allé à la journaliste Isabelle Fiaux et ses collègues de la RTS 1 Véronique Wicht, Serge Merillat, Lea Jelmini, Guy-Olivier Chappuis et Joël Boissard pour leur série de portraits Le lait mais encore – des agriculteurs qui innovent pour s’en sortir diffusée entre le 15 et le 19 mai 2017 dans l’émission Couleurs locales. En cinq courts épisodes, l’équipe dresse le portrait de différentes exploitations agricoles qui ont trouvé des alternatives à la production laitière. La série expose les problèmes de la production laitière et montre en même temps que l’ouverture au changement peut déboucher sur des opportunités.

«Les cinq exemples documentés démontrent la nécessité de se montrer innovant lorsque l’on souhaite sortir de la filière laitière classique, souligne Fabienne Bruttin, directrice de l’agence AGIR.  La journaliste Isabelle Fiaux et ses collègues sont parvenus à mettre en lumière avec beaucoup de finesse les enjeux de cette reconversion, qui dépasse de loin la simple restructuration d’une entreprise agricole dans ses implications humaines et familiales. »

Reprendre son destin en mains
 À Leysin (VD), Stefan et Natashka Perreten sont ainsi passés de l’élevage de vaches laitières à celui des chèvres et à la production de fromage, dès 2011; à la ferme La Pièce à Céligny (GE), la famille Baudet a investi dans un poulailler de plein air où 13’000 poules, nourries du blé et du maïs produits dans l’exploitation, fournissent des œufs labellisés Genève Région-Terre Avenir (GRTA); sur les hauts de Torgon (VS), les frères Mariaux se sont reconvertis dans l’élevage de veaux sous la mère ; à Chézard St-Martin, dans le Val-de-Ruz (NE), Gérard Veuve et son fils Karim produisent du biogaz, alimenté notamment par leur propre porcherie – un investissement considérable et une évolution drastique après des années dans la filière laitière. Enfin, le dernier volet de la série éclaire deux coopératives fromagères misant sur le local et la qualité. L’une fait de la Tête de Moine AOP à Courtelary (BE) et l’autre, la fromagerie Biolait, a créé sa propre spécialité de fromage à tartiner bio, le «Mon Tendre», au Pied-du-Jura.

Rejointe sur la scène du Kursaal par le producteur de Couleurs Locales Pierre-Alain Bovet pour y recevoir son prix, la journaliste Isabelle Fiaux, qui a initié la série et en a réalisé le premier épisode, a tenu à souligner que cette distinction revenait non seulement aux journalistes de l’émission, mais également aux cameramen et aux monteurs. «L’idée de cette série m’est venue après avoir vu l’émission Temps Présent consacrée au suicide des agriculteurs confrontés à l’épuisement de la filière laitière, a-t-elle expliqué. Comment prendre la décision difficile d’en sortir? Quelles sont les alternatives ? Moi-même fille de paysans, j’ai eu envie d’aller à la rencontre de ces familles qui ont traversé une véritable révolution. Toutes m’ont dit avoir aujourd’hui le sentiment gratifiant de reprendre leur destin en mains.»                     

AGIR

 

Voir ou revoir « Le lait, mais encore », la série de la RTS lauréate du Prix Média 2017 de l’USP

https://www.rts.ch/play/tv/couleurs-locales/video/vd-une-famille-stoppe-la-production-de-lait-de-vache-pour-le-lait-de-chevre?id=8623799 

La famille Baudet a abandonné les vaches laitières pour produire des œufs

À Torgon, les frères Mariaux ont choisi de fermer leur fromagerie pour devenir éleveurs de veaux

Des agriculteurs abandonnent le lait pour le biogaz 

La réorientation vers le fromage a été payante pour certains paysans

Evénements des organisations agricoles

2222articles
aller au panier