Espace revue de presse

Genève: inauguration des nouvelles serres de Lullier

Une cinquantaine d’espèces différentes en fleurs coupées et plantes fleuries seront produites dans les nouvelles infrastructures.

(AGIR) – La cérémonie d’inauguration des nouvelles serres du Centre de formation professionnelle nature et environnement de Lullier (CFPne) et de la Haute école du paysage, de l’ingénierie et de l’architecture (HEPIA) s’est déroulée jeudi en fin d’après-midi en présence de Anne Emery-Torracinta, conseillère d’Etat genevoise chargée du département de l’instruction publique, de la culture et du sport (DIP), et de René Duvillard, directeur général de l’office des bâtiments (OBA, DF). Plus de 200 personnes ont pu visiter ces infrastructures, informe le Département de l’instruction publique, de la culture et du sport, ainsi que le Département des finances dans un communiqué commun. Ces nouvelles constructions remplacent d’anciennes structures datant de la création du Centre de Lullier en 1974 et devenues obsolètes. Totalisant 2500 m2, ces serres sont deux fois moins gourmandes en énergie que les anciennes. Les eaux de pluie seront récupérées pour l’arrosage des plantes. Elles abriteront une cinquantaine d’espèces différentes en fleurs coupées et plantes fleuries. Yves Leuzinger et Gilles Miserez, respectivement directeurs de l’HEPIA et du CFPne, ont relevé que ces installations de dernière technologie permettent d’une part, pour l’HEPIA, de mener des travaux de recherche appliquée dans les domaines de l’agronomie et de l’horticulture, d’autre part, pour le CFPne, d’enseigner la pratique de la floriculture à ses apprentis. Accolées, les neuf nouvelles serres ont coûté 4,5 millions de francs.

2222articles
aller au panier