Espace revue de presse

Pesticides dangereux

Les pesticides prohibés en Suisse ne devraient pas être interdits d’exportation…

(ATS/AGIR) – Les pesticides prohibés en Suisse pour des raisons sanitaires ou environnementales ne devraient pas être interdits d’exportation. Le Conseil fédéral est prêt à suivre l’exemple européen et à soumettre les exportations à l’approbation préalable explicite du pays destinataire. La procédure de notification permet déjà actuellement d’informer les autorités des pays importateurs afin qu’ils puissent prendre les mesures appropriées pour protéger la population et l’environnement. Une modification d’ordonnance pourrait être mise en consultation, précise le Conseil fédéral dans sa réponse publiée aujourd’hui à une motion de Lisa Mazzone. Contrairement à l’écologiste genevoise, il juge une interdiction d’exporter disproportionnée. Il est possible de protéger la population et l’environnement au moyen d’autres mesures qui entravent moins la liberté économique, fait valoir le gouvernement. Il n’en reconnaît pas moins les dangers de certains pesticides, notamment pour les travailleurs et les agriculteurs des pays en développement. La Suisse exporte entre autres de l’atrazine et du paraquat. Ces deux substances font partie des pesticides les plus toxiques au monde, souligne Lisa Mazzone tout en rappelant que plus de 200’000 personnes meurent chaque année dans les pays en développement. Le paraquat est interdit en Suisse depuis 1989 en raison de sa toxicité aiguë. Il est également associé à la maladie de Parkinson et peut provoquer des dommages irréversibles au génome. L’utilisation de l’atrazine, perturbateur endocrinien et pollueur des  nappes phréatiques, est interdite en Suisse depuis 2007.

2222articles
aller au panier