Espace revue de presse

Surmortalité de poissons dans le Rhin due aux grosses chaleurs

La Fédération suisse de pêche s’inquiète aussi pour les cantons du Plateau.

(ATS/AGIR) – A 27,6 degrés par endroits, l’eau du Rhin provoque une surmortalité de poissons dans la région de Schaffhouse. Une tonne d’ombres morts a déjà été repêchée dans le Rhin, a indiqué lundi devant les médias réunis à Neuhausen am Rheinfall (SH) l’Administration des pêches du canton de Schaffhouse. A peu de distance de là, à hauteur de Lindli, les cadavres de poissons dérivent à la surface du fleuve. Le tronçon entre la partie inférieure du lac de Constance et les chutes du Rhin est le plus affecté. Or cette zone abrite une importante population d’ombres communs, explique la Fédération Suisse de Pêche (FSP). Des températures de l’eau de plus de 20 degrés représentent un facteur de stress pour cette espèce. Dès 23 degrés, cela devient critique. A 25 degrés, surtout pendant de longues périodes, c’est un arrêt de mort. Pour éviter de déranger inutilement la faune fluviale, une passerelle en bois surplombant les chutes du Rhin, en-dessous de laquelle les poissons ont trouvé refuge, est actuellement fermée aux visiteurs. Ailleurs, à Ellikon am Rhein (ZH), des bassins d’eau froide ont été aménagés dans des abreuvoirs pour vaches pour accueillir les poissons. Mais certaines espèces locales n’ont pas été épargnées.

Dans de nombreux cantons du Plateau, des pêches de sauvetage ont déjà été réalisées. Dans pareils cas, les gardes-pêche ou les pêcheurs doivent sauver les poissons des cours d’eau en voie d’assèchement pour les « reloger » ailleurs. Plus en aval, à hauteur de Bâle notamment, aucune mort massive de poisson n’a été observée. Des « patrouilles » de pêche sont à l’œuvre pour surveiller la situation. La semaine passée, des tronçons entiers du fleuve ont été fermés afin protéger les poissons stressés.

Evénements des organisations agricoles

2222articles
aller au panier